Oubliez le préjugé selon lequel le miel cristallisé serait de médiocre qualité. C’est tout le contraire : la cristallisation est justement signe d’un produit de haute qualité. Si un miel est chauffé à plus de 40 degrés lors de la centrifugation ou de la mise en pots, il cristallise lentement, en cristaux grossiers.

Il suffit de chauffer un miel cristallisé au bain-marie (40 degrés max.) pour le liquéfier. Le chauffage direct au micro-ondes est à éviter.

A l’extraction, le miel est clair et épais. Avec l’entreposage, il se fige, car il contient du glucose qui se candit. Plus il contient de glucose, plus il se fige vite (miel de trèfle). Si le fructose est plus abondant (miel d’acacia), le miel reste liquide un à deux ans.

On observe chez les miels contenant très peu d’eau, la formation d’une «fleur» à la surface. C’est un phénomène naturel qui ne nuit pas à la qualité.

La cristallisation est signe de qualité

 

La cristallisation est signe de qualité
Étiqueté avec :